Foot: Le président de la FFF revient sur ses propos concernant l’arrêt des matchs en cas d’homophobie

Demi-tour dans la surface de réparation. Dans un courrier à l’association Mousse, le président de la Fédération Française de Football (FFF), Noël Le Graët renie ses propos de septembre dernier concernant l’arrêt des matchs en cas de chant homophobe dans les tribunes.

Le 10 septembre dernier, le président de la FFF avait estimé qu’il ne fallait pas arrêter les matchs en cas d’homophobie des supporters, et précisait qu’en revanche il fallait le faire en cas de racisme. Des propos qui le mettaient en porte à faux avec la ministre des Sports, Roxana Maracineanu qui plaide au contraire par un arrêt systématique des matchs. Ce qui s’est produit plusieurs fois à la rentrée.

Selon Mousse: « Dans un courrier du 23 octobre 2019, Noël le Graët retire ses propos suite à la demande des associations LGBT. Il indique notamment : « Cette décision a fait l’objet d’un retrait » et « Je tiens tout d’abord à réaffirmer que j’ai commis une erreur dans ma communication et qu’il n’y avait aucune intention de ma part de créer une hiérarchie dans les actes répréhensibles qui peuvent être commis dans les stades et de minimiser les actes homophobes en comparaison des actes racistes. » »

L’association « se réjouit » de cette décision. « Le football doit être le sport de tous les Français. Ses représentants doivent montrer l’exemple dans la lutte contre les discriminations. », estime Mousse dans un communiqué.

Comments are closed.