« Matthias et Maxime » vu par les critiques

Le nouveau film de Xavier Dolan — dans lequel il joue également, Matthias et Maxime, sort en salles ce mercredi 16 octobre. Le synopsis:

« Deux amis d’enfance s’embrassent pour les besoins d’un court métrage amateur. Suite à ce baiser d’apparence anodine, un doute récurrent s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l’équilibre de leur cercle social et, bientôt, leurs existences.  »

Les critiques sont assez partagés par le huitième film du réalisateur et acteur québécois, qui a fêté cette année ses 30 ans.

Pour Komitid, « Le nouveau film de Xavier Dolan est vivant, foisonnant, drôle et grave, comme un adieu à une adolescence prolongée qu’on a pu croire éternelle l’espace d’un instant. »

Même sentiment pour Le Parisien: « Réflexion toute en tons pastel sur l’amitié et l’amour, le huitième film de Xavier Dolan, respire, malgré les troubles que peuvent ressentir les deux personnages principaux, la légèreté et la joie de vivre. »

20 minutes se montre plus réservé: « Bien que le film comporte de beaux moments d’émotion, il manque de punch. On regrette le peu de ressorts dramatiques, de révélations… et les délires des uns et des autres qui donnent l’impression de faire tapisserie. »

Franceinfo reproche au film un manque de profondeur: « Xavier Dolan a toujours du talent, mais perd un peu son sens de la dramaturgie. Alors que le film devrait être porté par l’émotion, on reste en surface, à distance des personnages. Les sentiments sont parasités par des digressions secondaires. Un pas de côté que l’on souhaite passager, à un réalisateur un peu en reste depuis ses derniers films. »

Télérama enfin a plutôt apprécié le film: « Xavier Dolan utilise malicieusement les codes universels de la comédie romantique, et peu lui importe que les deux protagonistes soient des garçons. Il expérimente aussi de nouvelles idées formelles (des scènes vraiment comiques, d’autres filmées en accéléré, des ellipses foudroyantes), en abandonne d’autres (à peine une chanson de Serge Reggiani en arrière-fond, aucune dispute familiale dans la cuisine). Il ose même un happy end. Mais il reste fidèle à son héros : Maxime, ce garçon différent, qui cherche son identité, est le héros tragique qui traverse tous ses films. On est heureux et ému de le retrouver. »

Voir la bande-annonce de Matthias et Maxime:

Comments are closed.