Hospitalisé depuis deux semaines pour une érection permanente, il risque de perdre son pénis

Presque deux semaines d’hôpital pour une érection qui ne veut pas passer. Danny Polaris est un musicien et journaliste (il a notamment écrit pour Hornet) britannique installé à Berlin. Il raconte sa mésaventure au site anglais Pinknews:

« J’ai pris du viagra avant d’aller faire la fête en club. Là bas, j’ai rencontré un infirmier, avec qui je suis rentré. Il m’a injecté un facilitateur d’érection dans le pénis. Je me suis dit: pourquoi pas? Il n’y a pas de mal à ça, si? Ce fut la pire décision de ma vie »

Le lendemain, il a toujours une érection, mais se rend quand même à la pride de Berlin, avec un seau à vin sur l’entrejambe. Le jour d’après, l’érection n’est toujours pas retombée et il en hurle de douleur. Il est alors admis à l’hôtpital où on lui diagnostique un priapisme: une érection permanente. Les médecins tentent plusieurs méthodes, donc certaines extrêmement douloureuses, avec un succès mitigé. Plus de 10 jours après, l’érection est toujours là et fait toujours un mal de chien. Danny Polaris décide de faire part de sa mésaventure sur instagram. Pour alerter ceux qui seraient tentés de l’imiter tout d’abord, mais  parce qu’il a besoin d’aide financière pour couvrir différents coûts. Ses amis ont lancé un GoFundMe qui a récolté pour l’instant 650 euros, pour un objectif de 5000.

View this post on Instagram

So I've been off Instagram for a while, sorry if you missed me! But right now I'm in a bad way. I have a dangerous priapism that has lasted over a week (that's an erection that won't go down). I've had a bunch of painful surgical procedures and been at a 10 on the pain scale. Often crying from fear and pain. I may never have an erection again. It's complicated and the doctors don't really know what will happen. I'm being brave. But I need your help. My friend Lil set up a fundraiser for me to help cover costs: I'll need more operations in the future, my sick pay from work may not be much as I've only just started the job and I have lost hundreds of £€$ from missed gigs and writing jobs. I need Reiki and accupuncture to help speed my healing and all kinds of complex things. The penis is a very complicated organ. How did it happen, everyone asks. Short answer: bad reaction to new kind of viagra. Anyway, if you or your friends or sugar daddies are able to help me out with a donation, I would really really appreciate it. I dont ask for things unless I really need them and I am fighting this disaster as hard and as strong as I can. The link to the fundraiser is in my main profile bio Love and light and positive vibes to all of you around the world. Love from Danny xxx #priapism #berlin #queerberlin #fundraiser #pain #positivevibes #love #reiki

A post shared by Danny Polaris (@dannypolaris) on

Lui qui écrit beaucoup sur le sexe ne sait pas s’il pourra avoir des relations sexuelles à nouveau. Il risque même de devoir être « amputé » du pénis. Depuis l’hôpital, où il se trouve toujours, il continue à raconter ses hauts et ses bas sur Instagram. En espérant que sa mésaventure évitera à d’autres de subir le même sort.

 

Comments are closed.